La Lumière

La Lumière

 

La lumière, c' est l'essence même de la photo, du cinéma, et de la vidéo. Les objets qui nous entourent ne son visibles que parce qu' ils nous renvoient ou parce qu' ils émettent des rayonnement lumineux. C' est ce rayonnement que captent et enregistrent les caméscope. La lumière visible possède quelques caractéristiques importantes l' intensité, l' éclairement, la couleur.

 

1 L' intensité. C'est la puissance du rayonnement mesurée en candela (cd).
L' éclairement, mesuré en lux , (candela par m²) va de 0,2 lux pour la lumière de la pleine lune , jusqu' à plus de 100 000 lux pour le plein soleil en montagne. les diaphragmes et les obturateurs variables servent à diminuer la force de l' éclairement qui parvient aux capteurs des caméscope. Car c' est dans les lumières moyennes que ceux-ci se comportent le mieux. s' ils reçoivent trop de lumière, ils saturent, et l' on obtient une image " fromage blanc".
S' ils n' en reçoivent pas assez, le grain électronique de l'image monte, on obtient une image sous-exposée, molle et grisâtre.
C ' est le rapport entre la lumière la plus haute et la plus basse  lumière de l' images. Dans la nature, cet écart peut être très important. Beaucoup plus grand que ce que les capteurs des caméscope acceptent ( par exemple lors d' un contre-jour). C' est  pourquoi, il faut faire un choix: soit privilégier les parties sombres d' une images, en prenant le risque de surexposer les autres, soit prendre comme référence les parties claires , tout en sachant que les zones d'ombres deviendront tout à fait noire. Les cellules automatiques des caméscope savent très bien faire ce choix. sauf dans les cas extrêmes. Le recours à la touche contre-jour, qui surexposé uniformément toute l'images, ou mieux,à un réglage manuel, devient alors obligatoire.
3 couleur.

 

 

Si l' intensité, c' est l' amplitude du rayonnement lumineux, la couleur, c' est sa fréquence .
Notre oeil ne perçoit que les ondes d' une longueur comprises entre 390 mm (violet) et 770 mm (rouge) pour reproduire tote la gamme de ces couleurs, les caméscope utilisent trois teintes de référence situées à égale distance sur l' arc en ciel: le rouge, le vert et le bleu... Réunies, ces trois couleurs donnent du blanc.

4 Température de couleur.
Certaines sources lumineuses sont plus riches en certaines radiation que d' autres. Ainsi, la lumière d' une flamme est pauvre en radiations bleus, alors que la lumière d' un ciel voilé en est très riche. 

 

 

Cette différence de tonalité s' appelle la température de couleur, elle se mesure en Kelvin(K). Plus cette température est basse, plus la lumière est rouge, plus elle est haute, plus la lumière est bleue. Notre oeil, qui est un instrument très subtil, sait s' adapter aux différentes lumières.
Les caméscope lui, possède deux position standard : Lumière du jour (5600K la lumière du soleil) et la lumière artificielle (3200 K la lumière d' une lampe à quartz). Mais il est aussi capable de modifier le réglage électronique de la balance de blancs en faisant varier la quantité de chaque composante RVB .
Cette faculté est extrêmement précieuse dans le cas de lumières difficiles(lumières composites, ou néons par exemple). 
     

 







Cet article provient de jebricole

L'URL pour cet article est : http://www.jebricole.net/sections.php?op=viewarticle&artid=23